Jeunesse pourrie et malfaisante, plus aucun espoir pour l’avenir.

« Nous vivons dans un âge de décadence. Les jeunes ne respectent plus leurs parents. Ils sont désagréables et impatients. Ils passent leur temps dans les bars et n’ont aucune tenue. »

Air VPN - The air to breathe the real Internet

« Quand j’étais jeune, nous avons appris à être discret et respectueux des anciens, mais la jeunesse actuelle est excessive, irrespectueuse, impatiente et sans retenue. »

Les Journalistes des grands médias, aiment à reprendre les sujets liés à la jeunesse d’aujourd’hui.
Faut il que la société au travers du gouvernement intervienne dans la façon dont les parents élèvent leurs enfants ?
Ils remettent rarement en question l’idée même de cette menace » nouvelle et grandissante »  qui pèserait sur notre jeunesse et donc sur la société toute entière.
Ils continuent à l’opposer aux bons vieux jours, quand les jeunes avaient plus de respect …

Quelques recherches dans la littérature nous montrent que cette « nouvelle » menace plane sur nous depuis 8000 ans  !!!!!!!

Les deux citations qui débutent cet article datent respectivement de :

  • 6000 ans avant J.C . Trouvée sur une tombe égyptienne.
  • 800 ans avant J.C.Hésiode

Mais on peut continuer cette énumération tout au long des siècles:

« Cette jeunesse est pourrie depuis le fond du coeur. Les jeunes gens sont malfaisants et paresseux. Ils ne seront jamais comme la jeunesse d’autrefois. Ceux d’aujourd’hui ne seront pas capables de maintenir notre culture. » (poterie dans les ruines de Babylone – 300 avant J.C.)

« Notre monde a atteint un stade critique. Les enfants n’écoutent plus leurs parents. La fin du monde ne peut pas être très loin. »  (un prêtre égyptien – 2 000 avant J.C.)

« Je n’ai plus aucun espoir pour l’avenir de notre pays si la jeunesse d’aujourd’hui prend le commandement demain parce que cette jeunesse est insuportable, sans retenue, tout simplement terrible. » (Hésiode – 720 avant J.C.)

« Notre jeunesse aime le luxe, elle est mal élevée, elle se moque de l’autorité et n’a aucune espèce de respect pour les anciens. Nos enfants d’aujourd’hui sont des tyrans. Ils ne se lèvent pas quand un vieillard entre dans une pièce, ils répondent à leurs parents et ils sont tout simplement mauvais. »  (Socrate – 470-399 avant J.C.)

« Les jeunes d’aujourd’hui ne pensent qu’à eux. Ils n’ont pas de respect pour les parents ou la vieillesse. Ils sont impatients et refusent toute contrainte … Pour ce qui est des filles, elles n’ont aucune retenue, elles sont impudiques elles n’ont aucune distinction dans leur discours, leur comportement et leur habillement. » (Pierre l’Hermitte 1274)

Nous voilà donc en partie rassurés. Rien de nouveau sous le soleil.  Nous pouvons même penser à vérifier si les anciens n’auraient pas quelques tuyaux à nous refiler  pour résoudre cette « décadence naissante ». 

Si vous avez d’autres perles à ajouter à la collection, envoyez les moi !

Articles similaires :

10 pensées sur “Jeunesse pourrie et malfaisante, plus aucun espoir pour l’avenir.

  1. Mon dieu c’est hilarant à quelle point toute les générations croit que la « jeunesse » est idiote! A oui et la première photo elle date de la révolution tranquille au Québec (sois il y a à peux près trente ans)

    • La quarantaine passé, il m’arrive souvent, trop souvent, par rapport à des nouveautés, des changements de me dire que c’était mieux avant. Cela semble un phénomène naturel, bien difficile à combattre, sauf à s’entourer de jeunes pour profiter de leur regard neuf. Un remède au syndrome du « vieux con »

      • Merci de m’avoir répondu mais je trouve ce reportage choquant, bien que j’ai 35 ans, les jeunes ne sont pas comme sa. Et si nous les traitons comme ce ci c’est leur estime de soi qui baissera. J’approuve moi aussi je le dit des fois, certe mais à dire ça pour aucune raison c’est stupide selon moi, de toute façon que nous le voulons ou non c’est jeune sont la nouvelle génération.

        • Je n’ai pas écrit cet article pour critiquer la jeunesse, mais pour mettre en avant que l’incompréhension qui peut, parfois exister entre les générations n’est pas une nouveauté.
          De toutes les façons, comme vous le soulignez, c’est eux qui auront le dernier mot.

  2. … N’empêche… lorsque j’étais jeune, je respectais les anciens, leur laissais ma place dans le bus, admettais de me faire enguirlander par un prof, faisais mes devoirs de 5 à 7, me couchais à 21h, et bien d’autres « bonnes actions ».
    A 20 ans, je fumais du shit, couchais avec plein de filles sans être passé devant le maire et le curé, escroquais mes contemporains, arnaquais mon employeur sur les horaires, les « avantages en nature », etc.

    Maintenant, je suis un vieux schnock toujours prêt à critiquer les djeuns qui jouent à la console 24/24, fument à 12 ans, ne vont pas à la messe, envoient 25 SMS par heure, se roulent des pelles homosexuelles en pleine rue, ne respectent pas les vieux…

    La boucle est bouclée.

  3. Ping: Parentalité | Pearltrees

  4. « Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
    Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
    Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
    Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
    Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie »

    PLATON « la république »

Laissez un commentaire