réseaux sociaux ou le narcissisme de groupe

Echo & Narcisse par Waterhouse

Les ados d’aujourd’hui inventent le narcissisme de groupe ; ou comment consolider son appartenance à la tribu en s’exposant publiquement.

Même si je fais des efforts, j’ai encore parfois du mal avec les aspects « exhibitionniste » des réseaux sociaux. Stéphane Hugon, un sociologue m’a un peu aidé à mieux comprendre pourquoi j’éprouvais, moi, à la quarantaine, cette gêne inconnue des plus jeunes que moi.

Air VPN - The air to breathe the real Internet

Comment répondre à la simple question  : « Pourquoi me mettre en scène sur Facebook ou twitter ? »


Pour lui, ce n’est pas du tout du nombrilisme, de l’égotisme, ce serait bien au contraire une façon de se construire par et avec le regard des autres. Nous aurions ainsi un narcissisme de groupe [sic].

narcisse facebook

Narcisse, tu as passé la journée devant. Laisse tomber

Ainsi donc, si je poste une information sur ce que je viens de faire, de lire, de manger ou d’écouter je ne cherche pas à me distinguer, me mettre en valeur, mais bien au contraire à fusionner avec ma tribu avec mon groupe. Je célèbre ainsi ce qui nous relie. C’est la disparition de l’individualisme. Je ne suis rien, seul ; j’appartiens à un groupe, une communauté. Je trouve cette description particulièrement juste pour des adolescents.

Stéphane Hugon propose même une explication historique audacieuse.

Pendant 200 ans nous avons construit, en occident, notre identité sur le fait de se méfier de l’autre. Que ce soit à l’école ou plus tard dans l’entreprise, c’est une compétition d’individus. Il y a d’autres pays dans lesquels ce n’est pas le cas : au Brésil, il existe des notes de groupe. Le collectif est important. C’est aussi semblable dans les cultures asiatiques où l’on n’est rien sans les autres.

Les nouveaux outils d’internet nous permettraient donc de mettre fin à ce modèle individualiste.

Le nouveau mot d’ordre serait donc « je ne peux plus exister sans le regard des autres »

Ces explications, même si elles ne m’ont pas entièrement convaincu, sont assez séduisantes et elles amènent naturellement à une autre interrogation : « Comment peut-on être avec les autres alors qu’on est en permanence derrière une machine ? »

Cette communication électronique est une relation sans le corps. Il est d’ailleurs amusant de constater que ce manque a donné naissance aux smileys, pâles avatars des expressions d’un visage humain.

😀 🙂 🙁 😮 😯 😕  😈 👿 😥 😳 😛 😡 😆 🙄 😉 ❗ ❓ 💡 ➡ 😐 :mrgreen:

Parions que les progrès techniques à venir, dans la lignée de Skype, nous apporteront rapidement des moyens de transmettre ce langage du corps de façon moins triviale  😉

A moins que …

Cyborg

la technique nous mange …

Sources :

L’émission de France inter qui m’a inspirée ce billet : Le Grand Bain


Pour télécharger le fichier audio

La photo du Cyborg vient d’ ici

 

2 pensées sur “réseaux sociaux ou le narcissisme de groupe

  1. bonjour,
    j’ adore votre blog ,merci pour toutes ces informations.
    mais,je suis nul en orthographe,j’aime faire confiance à ceux qui publient,ici ou ailleurs
    cependant,cette phrase me pique les yeux:
     » Je célèbre ainsi ce qui nous relit »
    je ne sais pas si c’est voulu ?
    veuillez m’excuser pour cette remarque.
    bien à vous
    rjc

Laissez un commentaire