Orthographe française : le cauchemar

dictte
Comment décourager n’importe qui d’apprendre l’ orthographe française ?
En lui faisant une dictée utilisant les phrases suivantes:

Les portions, les portions-nous ?
Les poules du couvent couvent.
Mes fils ont cassé mes fils.
Il est de l’est.
Cet homme est fier; Peut-on s’y fier ?
Nous éditions de belles éditions.
Nous relations ces intéressantes relations.
Nous acceptions ces diverses acceptions de mots.
Nous inspections les inspections elles-mêmes.
Nous exceptions ces exceptions.bonnet ane
Je suis content qu’ils nous content cette histoire.
Il convient qu’ils convient leurs amis.
Ils ont un caractère violent et ils violent leurs promesses.
Ces dames se parent de fleurs pour leur parent.
Ils expédient leurs lettres; c’est un bon expédient.
Nos intentions c’est que nous intentions un procès.
Ils négligent leur devoir; moi, je suis moins négligent.
Nous objections beaucoup de choses à vos objections.
Ils résident à Paris chez le résident d’une ambassade étrangère.
Ces cuisiniers excellent à composer cet excellent plat.
Les poissons affluent d’un affluent de la rivière.

Air VPN - The air to breathe the real Internet
Le cauchemar continue avec cette autre dictée

Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère.
De ce mariage, est né un fils aux yeux pers.
Monsieur est le père, Madame est la mère. Les deux font la paire. Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant d’être Lamère était Lepère. Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu’il est Lamère et la mère est Lamère, bien que née Lepère.
Aucun des deux n’est maire. N’étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas d’impair en signant Lamère. Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire.dictee
Il sera le maire  Lamère,  aux yeux pers, fils de Monsieur Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.
La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd. Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère, vient du bord de mer et marche de pair avec le maire Lamère, son petit-fils.
Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du maire, venu de la mer, et chacun s’y perd !

Je cherche à référencer les ressources du Web qui  peuvent aider les enfants (et le plus grands) à améliorer leur orthographe de tous les jours.
 
Avez vous des sites à me recommander ?

Article similaire : Ortholud.com : le français facile

Une pensée sur “Orthographe française : le cauchemar

Laissez un commentaire